Souvenirs d'école. De l'importance d'un apprentissage adapté à chacun·e 

J'aurais beaucoup de choses à dire sur l'école. Je vais me concentrer ici sur un point particulier : l'apprentissage des maths.

Toute ma scolarité durant, j'ai été une brèle en math. J'ai des souvenirs précis. Vous voyez les "calculs écrits", qu'on apprend en CM1 ou CM2 ? Je ne sais toujours pas résoudre une division de cette manière, mais je fais encore des cauchemars de leur apprentissage. Les premières équations en 6ème... la torture. J'ai eu besoin de cours de rattrapage tellement je n'y pigeais rien. J'étais le seul dans ce cas dans ma classe ! Et même avec ces derniers, et bien, au final, je n'y pigeais toujours rien.

Bref, vous voyez le genre du gusse. J'arrivais à passer à trav' dans les autres matières sans trop d'effort. Mais les maths... FFS.

Toute ma scolarité durant, donc... sauf UNE année. En seconde, on a eu un prof de math formidable. Concret. Pratique. Physique dans ses explications, gestuel, vivant, et proposant pleins de moyens mnémotechniques pour se rappeler comment appréhender tel ou tel élément. Révélation totale. Immédiatement, je ne tapais plus que des 18, des 20 (en Belgique on a des contrôles d'évaluation continue). Je me suis retrouvé à être celui à qui les autres demandaient de leur expliquer certains points. Je faisais plus que comprendre les maths : je les ressentais en moi. Et la cerise sur le gâteau, c'est que j'adorais ça. J'étais tellement stimulé ! Bon, ça a duré un an. Puis vint la première. On nous assigna alors un autre prof, un type barbant, académique comme la plupart des autres. Retour à la case départ. Moyenne de 5 en math. Ça a eu beaucoup d'impact sur mon moral et ça a été un des nombreux facteurs qui m'ont fait quitter le lycée en milieu d'année (avant quelques années de galère), mais ça, ce sera pour une autre fois.

Aujourd'hui encore, je me dis que si ça trouve je suis un mathématicien raté faute d'un apprentissage adapté. Sans doute pas, hein, mais qui le saura jamais à coup sûr ?

La conclusion c'est que, bordel, si on pouvait avoir un enseignement plus adapté aux spécificités intellectuelles de chaque gamin·e, qui sait quels trésors cachés on trouverait dans chacun·e d'entre-elleux ?

Mastodon

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!